Polar & Thriller

Mr Monster – Dan Wells

La rencontre : Quel plaisir ! Quel plaisir de retrouver John pour ce second volet ! Je ne lis pas des masses de polar mais j’ai acheté les deux autres tomes de la trilogie après ma lecture de « Je ne suis pas un serial killer » et je ne regrette pas. Pour petit rappel, le premier volet raconte l’enquête d’un jeune homme qui présente de nombreux troubles de la personnalité et qui essaie de se faire passer pour quelqu’un de normal. Certain qu’il présente toutes les caractéristiques des serial killer, il est persuadé qu’il deviendra l’un d’entre eux. Pire que tout, c’est d’eux qu’il se sent proches sur son caractère et sa façon de penser. Ses seuls moments de quiétude sont au funérarium où travaillent sa mère et sa tante et où il a l’occasion de donner un coup de main. Je vais essayer de ne pas vous spoiler mais si la trilogie vous intéresse, je pense qu’il faut vraiment commencer par le début.

L’histoire : 

Dans Je ne suis pas un serial killer, le jeune John Wayne Cleaver était la proie de pulsions effrayantes et redoutait de devenir un tueur en série. Aujourd’hui il n’a plus de doutes : un assassin, qu’il a surnommé Mr Monster, sommeille en lui, susceptible de se réveiller à tout instant. Ce qui, étrangement, n’a pas que des mauvais côtés. Sans Mr Monster John n’aurait jamais pu débarrasser sa petite ville du tueur qui y sévissait. 
Mais à présent il n’est plus du tout sûr de pouvoir maîtriser son côté obscur. D’autant qu’autour de lui nombreux sont les importuns qui mériteraient d’avoir affaire à Mr Monster. Sans compter ces nouveaux cadavres qui apparaissent aux quatre coins de la ville et cet inspecteur du FBI qui commence à sérieusement le suspecter d’être impliqué dans les meurtres. Il va ainsi devenir de plus en plus difficile de tenir les rênes à ses démons. 
Plaisir coupable auquel il serait tragique de prendre goût…

Mon avis : 

[CE QUI VA SUIVRE VA CONTENIR DES SPOILERS SUR LE PREMIER TOME]

Dès le début du roman, John nous fait le résumé de ses précédentes aventures. Il nous rappelle qu’il y a peu de temps, il a été confronté à un tueur dans sa ville, son identité, sa nature, et comment il est mort. C’est John qui a réussir à en venir à bout mais pour se faire, il a été contraint de sortir la nuit, d’espionner, de suivre et d’entamer une véritable traque. Petit à petit, alors qu’il refoulait toutes les règles qu’il s’imposait, son moi meurtrier a surgi et a réussi à faire entendre sa voix. Sur la couverture du premier, il y avait cette référence à Dexter et à la rigueur, elle se justifierait davantage ici puisque John a appelé son monstre intérieur « Mr Monster » de la même façon que Dexter l’appelle le « Passager noir » si je me souviens bien. Après ces rappels du premier tome, on comprend que cette histoire a changé notre jeune narrateur sociopathe.

Tout d’abord, il a tué. Certes, il se dit que c’était en cas de légitime défense, qu’il a sauvé sa mère mais il a franchi un cap. Il a aussi mis toutes ses règles de côté, et il doit maintenant essayer de les respecter à nouveau. Quand quelqu’un lui inspire du négatif, il doit lui faire un compliment. S’il pense trop à une personne, il doit l’éviter ensuite. Ne pas blesser les animaux… Un cap a été franchi. D’un côté, Mr Monster a faim de sang, de torture, de douleur, de pouvoir et d’un autre, la mère de John est au courant de sa nature mais aussi de ses règles. Elle essaie de l’aider à les respecter, elle veut parler avec John et il a beaucoup de mal à gérer ça. Comme elle veut qu’il soit plus sociable, elle l’incite aussi à sortir avec une fille alors que lui s’interdit de penser à elle car il s’imagine la torture. C’est assez amusant de voir les dilemmes intérieurs de John. Et sa maladresse qui le fait passer pour un serial lover ! Et d’un autre côté nous avons une double recherche. 1. John a réalisé que les démons existent et il se demande s’il y en a d’autres, et il veut les retrouver. Il imagine qu’il pourra mettre ses capacités meurtrières au service de leur traque. 2. L’agent du FBI qui avait rejoint la ville lors de la première enquête a lu les dossiers du psy de John et il connaît tout de ses prédispositions à devenir un tueur en série…

[FIN DU POTENTIEL SPOILER] Et c’est là que tout bascule ! Les masques tombent et au lieu d’assister à une traque, on assiste vraiment à la bataille entre John et Mr Mister. Bientôt capturé par un criminel, John sera tenté de comettre l’irréparable à plusieurs reprises. Mais dans quelle mesure le meurtre est-il acceptable ? À partir de quand quelqu’un mérite-t-il de mourir ? Les hommes violents doivent-ils souffrir, oeil pour oeil ? Et comment John pourra évacuer sa violence qui menace de le faire exploser d’une seconde à l’autre ? Ce second tome était très prenant, j’ai vraiment adoré. Et il y a aussi des touches d’humour délicieuses. Comme quand John dit à sa mère qu’elle est jolie (vu qu’elle l’agace et qu’il a des pensées négatives à son sujet…), elle lui répond qu’il ne l’a même pas encore regardée. Ce à qui il rétorque qu’il faut être gentil, pas sincère. Vivement le troisième tome !

Carte d’identité : 9782266221030

Dan Wells - Mr Monster.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s